Présent depuis plus de 30 ans dans l’horizon chambérien, Malraux, scène nationale, est avant tout un lieu sauvage dont l’ambition est de ne rien faire comme les autres. Avec pour seul mot d’ordre l’ouverture. Son projet culturel déploie une force singulière et un goût certain pour l’inédit. Un espace qui tout en sortant de ses retranchements, bouscule et interpelle grâce à une programmation libre et novatrice, ouverte à tous. Ce juste milieu est un challenge qui permet d’emmener les spectateurs, non pas par la main mais par l’interaction à devenir acteurs des spectacles proposés. C’est donc bien d’être au service des habitants du territoire à travers une approche audacieuse et plurielle qui pousse la scène nationale à sortir de ses murs et à les ouvrir.

La rénovation

L’investissement le plus important pour la ville de Chambéry entre 2014 et 2019

Les travaux ont été conduits par le cabinet d’architecture Fabre Speller. Comme le souligne l’architecte Xavier Fabre, ce théâtre est une œuvre de Mario Botta. Nous, on ne fait que de l’entretien et de la modernisation”. Par cette rénovation, Malraux offre au public et aux acteurs culturels l’outil adapté à la création et à la production d’aujourd’hui. Après deux années de fermeture pour entière rénovation, Malraux a ré-ouvert ses portes le 2 décembre 2019. Accessibilité, confort du public et des artistes, amélioration des conditions techniques, réfection, mise aux normes, tout a été revu pour faire de ce bâtiment un lieu ouvert au plus grand nombre et connecté à la ville.

La rénovation côté coulisses

Une nouvelle machinerie

Située sur les hauteurs du plateau, la machinerie a été entièrement remplacée. Elle passe d’un système manuel où les techniciens manipulaient des contre poids à un système entièrement motorisé avec des commandes numériques. La machinerie recouvre l’ensemble de la surface du plateau et est composée de 50 porteuses (perches), qui montent et qui descendent, soit de l’éclairage, soit des décors, soit des draperies, soit des éléments mobiles de scène. Cette nouvelle installation est ce qui se fait dans les plus grands théâtres d’Europe et permettra d’accueillir plus de formes artistiques

Une nouvelle toiture

La toiture a été refaite ainsi que l’isolation, soit 900 m2 de surface. Il faut ajouter à cela l’étanchéité des verrières situées sur le toit.

La Fabrique, lieu de création

La salle de création artistique est mise à disposition du collectif de compagnies du bassin chambérien, L’Endroit, pour ses résidences artistiques (ou celles d’autres artistes). Amélioration des performances énergétiques par une modification du système de chauffage et une reprise de l’isolation des murs et de la toiture.

La rénovation côté public

Assises et acoustique revues dans la grande salle

Côté salle, 945 fauteuils flambant neufs dans des teintes taupe châtaigne. Non visible à l’oeil mais appréciable à l’oreille, l’acoustique a été revue grâce au réajustement des panneaux qui permettent de meilleurs renvois de sons. L’idée principale est de bénéficier de la même qualité de son où que l’on se trouve dans la salle.

Le studio, une nouvelle salle de spectacle

Pour s’ouvrir à d’autres formes artistiques, une nouvelle salle de représentation a été créée pour recevoir 90 spectateurs. L’espace existant a été repensé, les colonnes qui réduisaient les possibilités d’utilisation ont été déplacées pour que cet espace puisse accueillir du public. Cette nouvelle salle va permettre d’accueillir des formes légères (techniquement) de spectacles dans Malraux. Elle servira également de salle de répétition.

Des salles d’exposition rénovées

Pour les deux salles d’exposition, l’acoustique a été réglée par l’installation de 300m2 de bandes de bois au plafond qui absorbent le bruit et qui apportent une touche chaleureuse et esthétique au lieu. Panneaux d’accroches et système d’éclairage ont été remplacés.

Un nouvel espace

Dans le foyer du théâtre, un nouvel espace a été pensé pour accueillir le tiers-lieu La Base. Une cuisine, des tables, une petite scène de plain-pied. Une isolation spécifique entre le cinéma et cet espace a été créée par une cloison acoustique blanche de manière à protéger la salle en termes d’acoustique et de sécurité incendie. Cela permettra d’accueillir de petits spectacles sur cette partie du plateau. Cet espace existait mais a été agrandi grâce au déplacement des façades, soit 100m2 de surface supplémentaire.

Coup de frais sur la façade

La façade a été nettoyée, les pierres cassées ont été remplacées.

Les chiffres de la rénovation